L'innovation sociale

L'innovation sociale
Créé par Alexandre Glasberg, un pionnier de l’innovation sociale, le COS a adossé depuis plus de 70 ans son développement à sa capacité de porter des projets innovants.

Dès 1950, dans une démarche innovante pour l’époque, l’abbé Glasberg créait les premières maisons de retraite pour y loger des personnes âgées rescapées de la déportation. Attaché au maintien de leur autonomie et au respect de leur dignité, il les accueillait dans des établissements précurseurs par leur architecture et leurs équipements : services communautaires et petits appartements privatifs avec kitchenette, toilettes et salle de bain, pouvant accueillir des couples.

Aujourd’hui encore, dans un environnement règlementaire et économique très contraint, le COS est un acteur innovant du secteur sanitaire, médico-social et social : capacité à anticiper et esprit d’innovation lui permettent de développer des projets qui répondent à l’évolution des besoins des personnes accueillies dans ses établissements, et s’adaptent aux nouvelles règles concurrentielles, sans perdre de vue les valeurs qui l’ont fondé.


 

Préserver la liberté, la sécurité et l'intimité des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer
 

En France près de 900 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer et chaque année, on recense 225 000 nouveaux cas. Près de la moitié d’entre elles vivent en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et sont amenées à y finir leurs jours.

La tendance actuelle au sein des Ehpad consiste à les prendre en charge et, parfois, les surprotéger pour éviter les risques. Le projet « Préserver la liberté, la sécurité et l’intimité des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer » est né d’un questionnement éthique auquel les équipes du COS sont confrontées au quotidien : comment concilier à la fois la liberté de ces personnes et leur protection sans porter atteinte à leur intégrité et à leur intimité ? Comment organiser leur quotidien dans leur lieu de vie lorsque leur état se dégrade ?
 

Pour en savoir plus sur ce projet cliquez ici


 

Ehpad hors les murs
 

Inscrivant ses Ehpad dans la politique du maintien à domicile, le COS expérimente depuis 2015 un service innovant d’ « Ehpad hors les murs ». Ce dispositif vise à prévenir ou gérer les risques de rupture, à éviter les hospitalisations inutiles et à permettre à la personne âgée de vivre jusqu’au bout « chez elle ».

Il est mis en place au sein de la résidence Villa Pia à Bordeaux, dans le cadre du PAERPA (programme Personnes Agées En Risque de Perte d'Autonomie) et sera également mis en œuvre dans l’un des nouveaux Ehpad que le COS ouvrira en Île-de-France en janvier 2017.
 

Pour en savoir plus sur ce projet cliquez ici

Liens utiles